Mis à jour le: 30 janvier 2013 08:31 | par La Presse Canadienne, thecanadianpress.com

Profits et revenus en baisse pour Gestion AGF

TORONTO - La Société de Gestion AGF (TSX:AGF.B) a affiché mercredi un bénéfice en baisse de 37,5 pour cent pour son quatrième trimestre, tandis que ses revenus ont chuté de 10 pour cent.


TORONTO - La Société de Gestion AGF (TSX:AGF.B) a affiché mercredi un bénéfice en baisse de 37,5 pour cent pour son quatrième trimestre, tandis que ses revenus ont chuté de 10 pour cent.

La société torontoise spécialisé dans la gestion de patrimoine et les fonds communs de placement a engrangé un bénéfice net attribuable aux actionnaires de 15,7 millions $, soit 17 cents par action, pour le trimestre clos le 30 novembre.

Pour la même période un an plus tôt, elle avait réalisé un profit de 25,1 millions $, soit 26 cents par action.

Gestion AGF, qui a vendu l'an dernier pour 421,6 millions $ ses activités de fiducie à B2B Banque, une filiale de la Banque Laurentienne, a vu ses revenus céder 9,6 pour cent à 125 millions $ au plus récent trimestre, contre 138,2 millions $ à la même période en 2011.

Pour l'ensemble de l'exercice, Gestion AGF a réalisé un bénéfice net de 52,3 millions $, soit 55 cents par action, à partir d'un chiffre d'affaires de 510,2 millions $. Il s'agit d'un recul de 49,5 pour cent par rapport au profit de 103,6 millions $, ou 1,09 $ par action, de l'exercice précédent, alors que les revenus avaient atteint 585,7 millions $.

Le bénéfice des activités poursuivies a reculé à 13 millions $ au quatrième trimestre, contre 18 millions $ durant la même période un an plus tôt, tandis qu'il s'est établi à 27,7 millions $ pour l'ensemble de l'exercice 2012, contre 76,6 millions $ pour l'exercice précédent.

«Nous constatons que le secteur de la gestion des placements et AGF ont dû relever plusieurs défis en 2012», a déclaré le président du conseil et chef de la direction de Gestion AGF, Blake Goldring, dans un communiqué accompagnant les résultats.

«Nous avons réinvesti de manière importante dans notre plate-forme de gestion des placements à l'échelle mondiale pour améliorer dans leur ensemble les rendements de ces investissements tout en nous dotant de nouvelles capacités relatives aux marchés des économies émergentes et aux marchés mondiaux et en consolidant nos principaux liens d'affaires au sein de notre réseau de distribution.»

En se défaisant de ses activités de fiducie, AGF a voulu s'engager plus fermement dans la gestion de placements, a ajouté M. Goldring, qui a noté que la société a maintenu sa tradition de croissance du dividende et utilisé le produit de la vente de Fiducie AGF pour racheter des actions en circulation.

En tout, AGF a rendu aux actionnaires 188 millions $ de flux de trésorerie disponibles par l'entremise d'une combinaison de dividendes en espèces et de rachats d'actions. La société a racheté un total de près de 7,7 millions d'actions pour 88,7 millions $.

La valeur des actifs sous gestion a reculé de 14,9 pour cent à 39,2 milliards $ en date du 30 novembre, par rapport à 46 milliards $ un an plus tôt. Ce recul est attribuable aux rachats nets effectués au sein des comptes institutionnels et stratégiques.

L'action de Gestion AGF a avancé mercredi de 62 cents, soit 6,1 pour cent, pour clôturer à 10,82 $ à la Bourse de Toronto.

Haut de pageBas de page

Recommandés dernièrement