Jean-François Blanchette

Jean-François Blanchette

Votre question est à la fois très intéressante et très complexe. Malheureusement, je ne peux y répondre de façon précise car il y a de nombreux facteurs à prendre en considération lorsque vient le temps de calculer la valeur des actions d'une entreprise privée. Puisque pour ce type d'actions il n'existe pas de marché secondaire (bourse) pour fixer le prix des actions en fonction de l'offre et de la demande, il faut s'en tenir à une évaluation plus poussée de la valeur de l'entreprise, en tenant compte des résultats certes, mais également du potentiel de croissance, du type d'entreprise, le type d'actions à vendre, etc. De plus, puisque votre participation se limite à 30 %, il y a fort à parier qu'un acheteur éventuel vous donnerait moins puisqu'il n'obtiendrait pas le contrôle de l'entreprise. Selon la transaction que vous me décrivez toutefois, ce dernier commentaire ne s'applique pas à votre situation, puisque l'acheteur est votre partenaire d'affaires actuel. Finalement, il est très utile, voire même essentiel, de faire appel à un évaluateur professionnel afin de vous venir en aide dans tout ce processus.

*****

Vous avez une question pour notre chroniqueur? Vous voudriez qu'il aborde un sujet spécifique qui n'a pas encore été traité? Écrivez-lui à financesmsn@live.ca.

Les renseignements fournis dans cette chronique se veulent un guide général pour en apprendre davantage sur les différentes dispositions des lois fiscales ainsi que certaines stratégies et opportunités pour ce qui est des finances personnelles. Il n'est donc pas fait mention des petites formalités qui peuvent être très spécifiques à des cas en particulier. Il est toujours recommandé de faire appel à un comptable, un fiscaliste ou tout autre conseiller compétent afin d'obtenir des renseignements plus précis concernant votre situation.

MSN Finances se réserve le droit de ne pas fournir une réponse à toutes les questions qui sont soumises à ses collaborateurs. La sélection se fera par l'équipe de rédaction de MSN Finances. Par ailleurs, en posant une question, l'internaute autorise MSN Finances à utiliser son cas en guise d'exemple -- les noms et prénoms seront toutefois changés afin de préserver l'anonymat.